The Heirs (Feelings)

The one who wishes to wear the crown, must bear its weight.

200px-The_Heirs_OST_Part_1

  • Network : SBS
  • Episodes : 20
  • Broadcast period : 09 Octobre 2013 – 12 Décembre 2013
  • Air time : Mercredi & Jeudi – 22:00
  • Director : Kang Shin Hyo
  • Screenwriter : Kim Eun Sook (Secret Garden)
  • Actors : Lee Min Ho (City Hunter, Faith, Personal Taste); Park Shin Hye (You’re beautiful); Kim Woo Bin (School 2013); Choi Jin Hyuk; Kang Min Hyuk; Kang Ha Neul (Monstar); Kim Ji Won
  • Ratings : 15,9%

The heirs ou The One Trying to Wear the Crown (et tous les autres titres à rallonge.)  La couronne voilà l’image essentielle du drama. Hé bien qu’elle est lourde la couronne (c’est le cas de l’e dire écrire.)

L‘article d’aujourd’hui va être tellement dur à rédiger, car je suis vraiment partagée à propos de The Heirs. Il contient beaucoup de fausses notes, de ratés mais pourtant et j’en suis la première surprise, les épisodes sont passés à vive allure, vingt épisodes qui ne m’ont pas assommés.                                                                                                                                                                          Pour essayer de résumer les choses et mon ressenti, j’ai décidé de diviser l’article en deux parties. En gros, les arguments pour et les arguments contre. J’espère que le résultat sera assez équilibré.

  • Le problème majoritaire du drama The Heirs est bien entendu son héroïne Cha Eun Sang. Alias « la fille la plus ennuyante de toute l’histoire des dramas ». Mais à quoi pensait la scénariste en créant ce personnage et ces dialogues. Pas une once de second degré ou un petit grain de folie. Une personnalité trop peu attachante, voire pas du tout. Enormément de défauts condensés en une seule personne. Eun Sang a dû rigoler deux fois en vingt épisodes, cela veut tout dire. Je ne parle même pas du fait qu’elle s’apitoyait sans cesse sur elle-même et sur son sort. Elle a une vie difficile, certes, je peux le reconnaitre mais elle n’a jamais eu la moindre distanciation afin de s’évader de son quotidien (et ainsi profiter des quelques bons moments que la vie a su lui offrir) et nous distraire également. Fade, plate et franchement « chiante », Eung San ne fut pas à la hauteur. Un énorme point négatif.
  • The Heirs n’a également pas su gérer ses nombreux personnages. The Heirs est à la base un drama choral, une multitude de personnalités qui mènent une vie différente, qui ont chacun leur lot de problème et que l’on suit avec autant de plaisir. Enfin en principe, parce que au total avec ses dix huit (environ) personnages essentiels, on en suit réellement l’histoire que de très peu. Je suis assez emballée par les projets où plusieurs histoires sont en jeu, c’est souvent dans ces cas là que l’ennui ne s’installe pas et que la diversité règne : le soi disant triangle amoureux constitué de Hyo Shin/Hyun Joo/Kim Won n’a rien donné et fut étouffé dans l’oeuf. Un baiser passionné entre Lee Esther et Jae Ho qui n’aboutit hélas encore à rien. Dès les premiers épisodes, j’ai pris le parti de m’intéresser à tous les personnages mais toutes ces intrigues inachevées, ces histoires laissées pour compte m’ont bien déçues.
  • Du kitch, du kitch et encore du kitch égal « facepalm » à tout va. Le pire c’est que cette mièvrerie se situe à tous les niveaux ; les personnages, la mise en scène et la réalisation. Quinze mille ralentis, dix mille love is the moment, cent mille répétions de la même scène, et toujours « non Kim Tan ne me tiens pas la main on n’a que dix huit ans ». Une lassitude s’est emparée de moi et je me suis mise à rigoler toute seule devant mon ordinateur en me moquant de tant de niaiserie.
  • Un manque d’humour flagrant. L’humour n’est pas un élément essentiel dans un drama surtout si celui-ci se veut tragique ou dramatique mais un peu de légèreté ne fait pas de mal. The Heirs manque cruellement de second degré, tellement qu’il se tourne en ridicule à force de se prendre au sérieux. Très bien l’histoire est basée sur des ploutocrates et un amour impossible mais restons sur terre. Au moins Secret Garden était vraiment drôle, et c’est une sacrée différence.

Passons maintenant aux points positifs de ce drama.

  • Tout d’abord un ou plutôt deux gros atouts : les deux personnages masculins centraux ; Kim Tan ainsi que Young Do aussi bien ensembles que seuls. Kim Tan est une figure vraiment attachante de The Heirs, au fil des épisodes avec son évolution tout à fait réaliste, il parvient à conserver son humour et sa séduisante nonchalance. Lui non plus n’a pas eu une vie très agréable à certains niveaux mais durant le drama il n’oublie jamais sa condition d’adolescent. Un adolescent qui veut juste profiter de la vie sans voir toutes les contraintes dues à sa position sociale. C’est d’ailleurs le seul parmi tous les autres. Tous ces protagonistes se prennent pour des adultes (ainsi que l’héroïne) et le résultat est malheureusement souvent grotesque. Young do, son antagoniste principal, ce bad boy au grand coeur qui recommence à aimer et à faire confiance. Son écriture n’échappe pas aux clichés et aux stéréotypes mais il est divertissant et disons le franchement charismatique.   Ces étincelles qui apparaissent dès que ces deux la sont dans la même pièce est une vraie bonne chose au niveau du drama. Des parallèles entre leurs histoires respectives et leur amitié qui ne s’arrange pas à la fin, pour une bonne raison : ils sont encore des enfants et il doivent apprendre à réagir comme des adultes pour s’entendre.
  • C‘est assez paradoxal mais The Heirs contient malgré tout de très belles scènes autant au niveau esthétique qu’au niveau émotionnel. Les épisodes tournés aux Etats-Unis comportent des moments magnifiques (Kim Tan qui regarde avec passion Eun Chan lorsque celle-ci est éblouie par la vue dès le matin; dans le champs, Kim Tan a les larmes aux yeux à cause de son frère et il aperçoit Eun Chan, s’ensuit alors une scène profonde grâce au regards des deux acteurs) Sur ces points là, le drama a su se rattraper un tout petit peu.

The Heirs est un drama assez complexe car il regorge d’éléments décevants et franchement mauvais mais par un phénomène inexplicable, il continu à vous intéresser. J’ai regardé ce drama sans m’ennuyer et en profitant de chaque épisode. Un autre point sur lequel je suis divisée, la romance, en un sens quelle déception. Avec une autre héroïne, cet élément aurait pu être tellement différent, mais Lee Min Ho est foncièrement le genre d’acteur qui peut fonctionner avec n’importe qui, il arrive donc à transmettre des émotions quelle que soit sa partenaire c’est pourquoi le spectateur ressent tout de même quelque chose (mais c’est minime par rapport à Faith, voilà ce qu’on appelle de l’alchimie) Un drama à voir pour quelques qualités et pour Lee Min Ho et Kim Woo Bin mais The Heirs est à des années lumières d’être un incontournable.

OST : 2/5

Par où commencer, quel désastre, voilà commençons par là. Trop mais vraiment trop de musique, surtout Moment de Lee Chang Min, cette chanson bat tous les records au niveau d’une diffusion dans un drama : love is the moment : insupportable. Après nous avons aussi love is feeling (dans un registre différent !!) qui provient de Love is de Park Jang Hyun & Park Hyun Gyu, cette chanson à toutes les sauces également. I’m saying de Lee Hong Ki était plutôt sympa dans son genre. Dommage pour l’utilisation trop abusive de cette bande sonore car les instrumentales sont assez jolies, c’est pour cette raison que je n’ai pas mis en dessous de deux.

Publicités

6 réflexions au sujet de « The Heirs (Feelings) »

  1. Je ne suis pas aussi forte en critique cinématographique que toi, mais j’ai beaucoup apprécié lire ta critique. En effet, The heirs, reste un bon drama malgré les points négatifs que tu as cité essentiellement du à la présence de Lee Min Ho pour ma part ! Car, c’est vraiment lui qui nous fait accrocher à ce drama, contrairement à Cha Eun Sung !

    Le début du drama était tellement différent des autres dramas coréens que j’ai tout de suite aimé, puis au fil du temps, on voit que ce drama suite exactement le même enchaînement que les autres dramas, c’est ce point là qui m’a le plus déçu.

    • Merci beaucoup Nyaandco pour ton commentaire et pour ton compliment, sache qu’ils m’ont fait très plaisir. Le début de The Heirs est bien entendu meilleur que le reste et j’ai enchainé les épisodes à vive allure mais comme tu l’a très clairement précisé le reste n’est qu’une énième copie de ce qui a été fait précédemment. C’est dommage parce que je pense que si le drama avait continué sur son idée première, il aurait pu être beaucoup mieux, car rappelons que la scénariste de The Heirs a également écrit Secret Garden, qui est un excellent drama.

      • Je contente que mon commentaire te plaise :).

        Vraiment ? Je n’étais pas au courant que c’est la même scénariste que Secret Garden… Je n’ai toujours pas regardé Secret Garden, disons qu’au bout d’un moment j’ai eu ma dose de dramas coréens et que je suis allé voir ailleurs. Et c’est avec The Heirs que je suis revenu vers les kdramas. J’aienchaîné avec Monstar (début différent également) mais je n’ai pas réussi à le finir.. Je pense sincèrement que les dramas coréens ont du mal à se différencier quand ils arrivent vers le milieu…

        Heureusement que certains dramas sortent du contexte typique des dramas coréens comme : Dream High, Shut up Flower boy band et City Hunter !

      • J’ai également adoré City Hunter, quant aux deux autres Dream High et Shut up flower boy band beaucoup moins. Je suis assez fan des dramas coréens en général et cela se voit dans ma liste des dramas visionnés. Je pense qu’un vrai travail autant au niveau de la réalisation que du scénario se fait sentir, mais comme dans tous les domaines certains sont beaucoup moins bien réussis que d’autres.

  2. Ping : AWARDS 2013 | DramaMinds

  3. Ping : Dramas Visionnés | DramaMinds

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s