It’s Okay, It’s Love (Feelings)

We’re all a little weird. And life is a little weird. And when we find someone whose weirdness is compatible with ours, we join up with them and fall into mutually satisfying weirdness, and call it love, True Love.

230px-ItsOkayThatsLove

 

It’s Okay, It’s Love est un vrai changement dans mon univers des K-dramas. Aussi surprenant que cela puisse paraitre, c’est la première fois que je suis autant bouleversée par un drama sans pour autant en être addict.

En général, je me trouve happée par le drama et je veux sans cesse regarder les épisodes sans discontinu mais cette fois-ci ce fut différent. J’ai adoré regarder ce drama mais je n’ai pas eu ce besoin presque viscéral d’enchainer les épisodes.

C‘est une manière différente d’aborder le visionnage des dramas mais pas désagréable. Cela n’enlève rien à l’affection que j’ai pu ressentir pour It’s Okay, It’s Love, bien au contraire. J’ai vraiment pris conscience de la qualité de ce drama sans aucun emportement.

Je pourrais commencer par dire que dès le début It’s Okay, It’s Love annonce son programme et lui reste fidèle mais ce serait mensonger. Le pilote de It’s Okay, It’s Love fut complètement déstabilisateur, je m’y suis même mise à deux fois avant de poursuivre l’aventure. Légèrement brouillon, avec beaucoup d’informations pas forcément nécessaires et claires, le premier épisode est un contenu de beaucoup de choses peu déchiffrables. Après la course poursuite en voiture avec Jae Yul et Hae Soo (alors que celle-ci venait juste de l’assommer après avoir été agressé) j’ai pensé l’espace d’une seconde, c’est un gag mais pourtant je l’ai continué parce que pour la première fois malgré un sentiment négatif j’ai ressenti un très fort potentiel à l’égard de ce drama. Paradoxal mais juste.

La suite m’a heureusement donné raison et même satisfaction. Au delà d’un OTP attachant, d’amitiés attendrissantes et d’une ambiance intrinsèque liée à une réalisation colorée et estivale. It’s Okay, It’s Love m’a offert une histoire, une vraie, une histoire prenante, intrigante et passionnante à travers le personnage de Jae Yul. Un personnage criant de vérité avec un passé encore présent inhérent à de très lourdes conséquences.

It’s Okay, It’s Love nous présente divers protagonistes qui sont « différents ». Hae Soo est phobique, elle a une peur panique de l’intimité physique. Soo Kwang est atteint du syndrome de la Tourette et Jae Yul a des TOC puis on découvre plus tard qu’il est schizophrène. Il nous reste le psychiatre Dong Mi qui a lui aussi quelques névroses. Quand ces quatre individues cohabitent le drama prend tout son sens, quel plaisir de les voir ensemble, sous le même toit. Ils s’apprivoisent assez vite et sont à l’aise les uns avec les autres à plusieurs niveaux d’ailleurs : les discussions, l’occupation de l’espace. Le scénario ne tourne pas autour du pot et ne créer pas de gène inutile et artificielle. C’est d’ailleurs le gros point fort de It’s Okay, It’s Love, la scénariste veut raconter une histoire et suit précisément ce but sans rajouter de fioritures, de superflu ou bien des trames convenus vus partout ailleurs afin de contenter un public qui malheureusement n’attend que cela. Le drama parvient donc à être naturel, limpide et intéressant.

Constitué de seize épisodes, un format plus que parfait, It’s Okay, It’s Love varie entre humour et drame; légèreté et gravité; tendresse et âpreté; intrigue principale et secondaire et le fait magnifiquement bien. J’ai autant ri que pleuré en regardant ce drama. La partie médicale et psychologique avec les cas différents que doit soigner Hae Soo est plaisante et ne prend pas trop de place dans le drama. Mais justement Hae Soo soigne bien vite sa phobie alors qu’il aurait fallut un peu plus de temps, cette partie a été légèrement expédiée afin de focaliser la trame sur Jae Yul. Un personnage complexe, profond et merveilleusement attachant. Jae Yul est un rôle approfondie dans l’écriture et tellement compliqué dans sa caractérisation qu’il est impossible de le décrire en seulement quelques adjectifs et la scénariste met un point d’honneur à nous montrer qu’il n’est pas définit par sa maladie, ni par son enfance, il est bien plus que cela. Jo In Sung l’incarne admirablement bien, l’émotion qu’il parvient à transmettre lorsqu’il est à l’hôpital à travers sa voix, son regard, c’est bouleversant.

La caméra est au service du scénario en captant les visages et les émois des protagonistes, avec ces couleurs et ces paysages la réalisation est réussie, l’écriture également. Les deux combinés produisent de sublimes scènes, notamment Jae Yul qui prend conscience peu à peu de la nature de Kang Woo en se remémorant leurs différentes « rencontres ».

It’s Okay, It’s Love est une belle réussite, gorgée d’émotion et de sincérité. C’est un drama mature, bien écrit, intelligent qui ne tergiverse pas bêtement sur des futilités. Des acteurs qui incarnent parfaitement des personnages attendrissants. La différence est travaillée dans l’histoire sans aucune moralisation ni hypocrisie. Une héroïne aussi « chiante » que séduisante, un héro aussi abscons que généreux; des seconds rôles tout aussi attractifs. Une vraie belle, histoire qui mérite d’être connue.

OST : 4,99/5

Mais quelle OST !!! Des instrumentales superbes et des chansons sublimes qui donnent tellement de reliefs aux scènes qu’elles accompagnent. Sans ces musiques le drama n’aurait pas été le même, je vais même faire une petite (mini) liste des chansons qui resteront dans mon ipod forever :

  • Hero by Family of the year (énorme coup de coeur)
  • Cross my Mind by Twin Forks
  • It’s Okay, It’s Love by Davichi  
  • You’re my best friend by The Once
  • Love Fiction by Ulala Session

Et quelques autres que vous pourrez écouter en regardant It’s Okay, It’s Love.

 

 

 


 

 

 

 

Publicités

2 réflexions au sujet de « It’s Okay, It’s Love (Feelings) »

  1. Ping : AWARDS 2014 | DramaMinds

  2. Ping : Dramas Visionnés | DramaMinds

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s